Vous êtes ici :   Accueil » Saturne Poissons

Saturne Poissons

brouillard1.jpg

Le 7 mars 2023, à peine une heure après la Pleine Lune Vierge, Saturne fait son entrée en Poissons. Il transite ce signe jusqu’au 14 février 2026, avec une petite incursion en Bélier, du 25 mai au 1er septembre 2025.

Le précédent transit de Saturne en Poissons était du 28 janvier 1994 au 7 avril 1996, il y avait fait une première incursion du 21 mai au 30 juin 1993. Ça signifie que les personnes nées durant ces périodes vivent leur premier retour de Saturne. Les personnes nées entre le 24 mars 1964 et le 3 mars 1967 vivent leur deuxième retour de Saturne.

Lors de la période 1994-1996, nous avons vécu l’entrée de Pluton en Sagittaire (1995). Cette fois-ci, nous vivrons l’entrée de Pluton en Verseau : première incursion le 23 mars 2023, puis en 2024.

Le signe des Poissons

Les Poissons symbolise tout ce qui est invisible, impalpable, sans forme physique et qui, pourtant, a une présence bien réelle dans notre vie, comme (liste non exhaustive) : l’intuition, la foi, la défiance, l’espoir, le désespoir, les illusions, les désillusions, l’imaginaire, les rêves, le mensonge, la fraude, les sentiments d’abandon, d’exil et de victimisation, l’empathie, la compassion, la dépendance, l’assimilation, la symbiose, la débrouillardise, le mystère, la magie, la féérie, l’occultisme, la médecine.

Ces caractéristiques font des Poissons le signe le plus adaptable et, s’il est une chose dont nous avons vraiment besoin en cette période trouble (encore une caractéristique Poissons !) et chaotique, c’est bien d’apprendre à nous adapter aux nombreux changements qui nous attendent.

Le signe des Poissons est le dernier signe du zodiaque. Les formes, du cycle qui s’achève, se dissolvent dans un océan d’espoirs et de nouveaux rêves à incarner, puis, en Bélier, on se lance pour réaliser ces rêves.

Les dépendances

Au contraire des Poissons, Saturne symbolise le concret, le palpable. Il nous présente un état de situation de notre vie, sans aucune complaisance, pointant le doigt sur nos forces et nos faiblesses.

Ainsi, durant son transit en Poissons, nous aurons l’opportunité de faire le bilan de nos dépendances, que ce soit à l’alcool, aux médicaments ou autres drogues, au travail, mais aussi les dépendances affective, matérielle, technologique, dépendance à une autre personne ou à un groupe de personnes.

Tout ce qui fait que nous fuyons une réalité qui nous déplaît, soit en nous anesthésiant, soit en nous donnant l’illusion que nous sommes sur notre chemin.

Ces dépendances sont principalement issues d’une mauvaise estime de soi (lien avec Vénus) et donc un manque de confiance en soi (lien avec le Soleil), lesquels génèrent un sentiment d’incapacité à se défendre, on se sent victime ou on se méfie de tout le monde (lien avec Mars), un sentiment d’incapacité à prendre la bonne décision pour soi (lien avec Saturne). Alors nous éludons le problème, nous adoptons une stratégie d’évitement (lien avec Mercure).

Le manque de conscience de soi (lien avec Uranus) participe également à ces dépendances. Ainsi, si notre identité nous semble incertaine, nous pouvons vouloir nous sentir en symbiose avec un groupe de personnes, nous nous dissolvons dans un idéal fanatique (lien avec Jupiter).

On dit qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Lors de son transit en Poissons, Saturne, garant de notre intégrité, représente les événements qui vont faire en sorte de nous permettre de retrouver la vue, de gré ou de force, afin que nous puissions reprendre notre vie en mains.

S’adapter pour continuer à vivre

Le transit de Saturne en Poissons est la phase finale qui nous amène aux changements majeurs qui devront être réalisés dans un avenir proche, ou pour le moins, commencés à être mis en œuvre. Et j’aimerais être très claire sur ce point : nous n’avons pas le choix. Le changement est la définition de la vie. Tout ce qui ne peut s’adapter et évoluer, ne peut que disparaître.

Dans les prochaines années, nous vivrons, dans les grandes lignes :

  • Pluton Verseau, de 2024 à 2043, pour redéfinir le concept d’humanité et de l’identité individuelle, ainsi que les concepts de l’engagement et de l’implication, sonder le meilleur et le pire de la technologie, innover, trouver et exploiter une nouvelle source d’énergie (fusion nucléaire ?), pousser plus loin l’exploration spatiale.
  • Neptune Bélier, de 2025 à 2039, pour renouveler notre vision de l’esprit d’entreprise, de la conquête, de l’affirmation de soi, pour passer de la réaction à l’action et de la survie à la vie.
  • Uranus Gémeaux, de 2025 à 2033, pour favoriser l’émergence de nouvelles idées, de nouveaux concepts, une nouvelle compréhension de la vie, renouveler l’éducation, le journalisme, les communications.

J’ai particulièrement hâte à la période 2026 à 2028, quand Uranus et Pluton seront en trigone, juste avant le premier carré du cycle Saturne-Pluton, en 2028. Cette période est pleine de promesses pour nous permettre d’aller de l’avant.

Réaliser ses rêves

La première condition pour réaliser ses rêves, c’est de commencer par les rêver. Alors, je vous invite à vous poser la question : « Dans mon monde idéal, comment serait la vie ? Comment serait ma vie ? » Nous sommes à l’étape du rêve, alors, il n’y a pas de limites, aucune contrainte.

Ensuite, on constate la différence entre le rêve et la réalité dans laquelle on vit. Il y a souvent un pas énorme et il peut sembler difficile de concrétiser ce rêve. Il y a plusieurs obstacles à surmonter et peut-être que le résultat sera un peu différent. Pour tout dire, si je me fie à propre expérience, il se pourrait que le résultat soit mieux que le rêve initial.

Malgré les apparences, l’énergie Poissons se révèle être une précieuse alliée pour surmonter les obstacles. Imaginez que vous vouliez atteindre un objectif, plus loin devant vous. Soudain, apparaît un puissant brouillard et vous êtes incapables de vous repérer. Vous avancez à tâtons, lentement, vous vous égarez, vous retournez sur vos pas. Toutefois, vous progressez en trouvant de nouveaux repères. Vous avancez. Puis, le brouillard se lève. Vous êtes presque arrivé là où vous vouliez être. Vous vous retournez pour voir le chemin parcouru et là, une frayeur en constatant que vous venez de passer sur un petit pont suspendu au-dessus d’un profond ravin. Le brouillard vous a permis de traverser, s’il n’avait pas été là, la peur vous aurait sans doute arrêté. Oui, le chemin a été très inconfortable, mais vous avez réussi.

porte.jpgIl est certain qu’il y aura (en fait, il y a déjà) de la résistance, que certains auront bien trop peur de perdre leurs acquis, ou ne verront pas l’intérêt de changer ou auront peur de ce qui pourrait arriver. Le changement est déstabilisant et le chaos qui en découle fait peur. Mais, plutôt que de regarder ce qu’on perd, concentrons-nous sur ce que nous pouvons y gagner.

Et s’il y a une chose dont je suis certaine, c’est que nous pouvons faire beaucoup mieux, que nous pouvons vivre dans de meilleures conditions. Notre avenir nous appartient, ce qu’il sera ne dépend que de nous.

Prenez soin de vous !

Sabine Jeangérard
26 février 2023


Date de création : 19/03/2023 13:38
Catégorie : L'air du temps - 2023
Page lue 1216 fois