Vous êtes ici :   Accueil » L'année 2024

L'année 2024

brittany-martin-BJgBXLarKDs-unsplash.jpgJe m’étais dit que je ne livrerais pas l’analyse astrologique de 2024. En règle générale, j’essaie de mettre en valeur les aspects positifs, pour encourager… pour m’encourager… Je n’en trouve pas, pas pour cette année.

À partir de 2025 et jusqu’en 2028, il y a plusieurs aspects très stimulants, porteurs de nouvelles idées, de nouveaux idéaux, qui encouragent les innovations, qui offrent de nouvelles perspectives pour améliorer nos conditions de vie, qui soutiennent pour faire les changements nécessaires.

Mais pas en 2024.

Nous ne sommes pas encore prêts à faire ces changements. Sans vision sereine, nous sommes confrontés à l’insécurité et à la peur qu’inspire un futur sombre alors que notre monde prend des airs d’apocalypse.

Non, ce n’est pas la fin du monde… mais c’est assurément la fin D’UN monde, comme l’humanité en a déjà tant vécu.

PLUTON VERSEAU

Cette année, Pluton s’installe en Verseau à partir du 21 janvier. Toutefois, il fera un dernier petit retour en Capricorne, du 1er septembre au 19 novembre.

Pluton symbolise notre pouvoir, le pouvoir que nous avons sur notre vie, comment nous exerçons notre pouvoir et ce qui nous empêche de le faire : nos angoisses. Les angoisses que nous vivons font en sorte que nous faisons des concessions qui nous coûtent très cher, pour ne pas avoir à y faire face. Ces angoisses bloquent le passage à notre bien-être. Donc, le message de Pluton est : « Si tu veux aller plus loin, tu dois surmonter ça! »

La méthode de Pluton, pour nous pousser à faire les changements nécessaires, est de nous écœurer, de nous prendre la tête, de nous bousculer, afin que nous arrivions à un point où la situation devient intolérable. Nous sommes constamment ramenés là où nous ne voulons pas être, jusqu’à ce qu’on se dise : « Ça suffit, ça n’ira pas plus loin! »

L’expression québécoise « écœurantite aiguë » représente bien cette première phase plutonienne que nous vivons depuis 2023 et qui, a priori, va se poursuivre en 2024.

Parce que, quand ça va mal, le premier réflexe est de revenir au connu, ce qui se manifeste généralement par une radicalisation des idées, des jugements et des valeurs. On veut garder le contrôle, alors, drapé dans sa dignité, on hausse le ton, on impose sa volonté, ses conditions. Il n’y a plus de dialogue, plus de respect, plus de compromis, plus d’ouverture, plus d’expansion.

L’objectif de Pluton est de nous faire prendre conscience que ça ne peut pas fonctionner ainsi. Reste à savoir jusqu’où nous allons devoir nous perdre dans la lie de l’humanité, avant de dire, tous ensemble, d’une seule voix : « C’est assez! »

Et puis, en 2025, Neptune entre en Bélier, rapidement suivi par Saturne (conjonction exacte en février 2026), pour remettre en question les guerres, notre esprit d’entreprise, l’affirmation de soi, mais aussi une nouvelle approche de la médecine.

Quant à Uranus, c’est aussi en 2025 qu’il passe en Gémeaux et, de 2026 à 2028, il sera au trigone de Pluton Verseau. C’est l’aspect qui m’encourage le plus car il ouvre de nouvelles portes qui laissent présager de nombreuses innovations dans tous les domaines, notamment l’éducation, le journalisme, les transports et le commerce.

Avec Pluton Verseau, c’est l’être humain qui s’humanise un peu plus. Après tout, les précédents passages de Pluton en Verseau ont eu lieu durant le siècle des Lumières (18ème siècle) et pour la Renaissance (16ème siècle).

Alors, c’est vrai, 2024 ne sera pas une partie de plaisir. Comme aux 16ème et 18ème siècles, nous sommes dans cette phase obscure qui précède l’avènement d’un renouveau. Parce qu’il aura lieu, de toutes façons et quoi qu’il advienne. Quant Saturne, Uranus, Neptune et Pluton s’en mêlent, en même temps, il ne peut pas en être autrement.

Les phases de transition sont toujours désagréables. Vivre la fin de quelque chose est souvent difficile. Mais cette fin annonce le début de quelque chose de nouveau, c’est la loi des cycles. C’est la vie.

Je me demande, plus tard, comment les historiens vont-ils nommer cette période ?

Je vous souhaite de vivre le plus sereinement possible cette nouvelle année !

Sabine smiley
30 décembre 2023


Date de création : 30/12/2023 18:10
Catégorie : L'air du temps - 2024
Page lue 1178 fois